Posts Tagged Bretagne

Mouettes et Goëlands

En fait, la mouette se fait rare. J’observe surtout des Goëlands.

Ca bouge tout le temps ces betes-la

Ca bouge tout le temps ces betes-la

Comments (1)

Une semaine à Belle-Ile

Port-Blanc, près de Sauzon, vu de la Pointe de Kerzo (du moins c’est ce que j’en ai déduit en regardant la carte, mais c’est incertain!)

Belle-Ile-en-Mer

Belle-Ile-en-Mer

Laisser un commentaire

En quittant Le Palais

Dernier regard sur Le Palais avant de rejoindre le port. La citadelle Vauban se détache sobrement.

En quittant Le Palais…

Nous découvrirons un Quiberon animé comme nous ne l’avions pas soupçonné lors de notre premier contact. Il est vrai que nous sommes le 1e mai, premier jour ensoleillé d’un pont de quatre jours (pour les plus chanceux). En se parant de ses atours balnéaires, la ville perd la belle austérité de sa rudesse hivernale. Finalement, le gris lui allait mieux à mes yeux.

Les vacances sont presque terminées. Encore quelques jours à trier les photos et mettre en ligne les dessins.

Laisser un commentaire

En bicyclette à Belle-Ile-en-Mer

Nos lunettes de soleil bien arrimées, la pédale franche pour lutter contre le solide vent côtier qui balaye nos visages blêmes de citadins, nous avons sillonné Belle-Ile en deux-roues. La selle impitoyable du biclou de location n’épargna aucune fesse mais le plaisir des petits sentiers et des beaux paysages fut intact.

De Palais, nous avons suivi la route vers la Pointe de Taillefer. Quelques graffitis viennent égailler les bunkers de cette côte du dedans (= tournée vers le continent, vers Quiberon par exemple).

Puis, nous nous sommes ébahies en entrant dans Sauzon, petite ville baignée d’une lumière tranquille autour de son humble port et de ses terrasses aux couleurs vives. Goélands, sternes et cormorans semblent avoir la vie belle.

Le temps de trouver un chat à caresser et nous voici en route pour les falaises schisteuses de Ster-Wen, battues par la mer.

Nous nous sommes ensuite mesurées au grand vent du bout de l’île, sur la Pointe des Poulains. Sarah Bernhardt s’y reposait en grandes pompes avec sa « ménagerie », comme elle disait, d’amis artistes. Elle y avait ajouté des animaux exotiques aux anecdotes amusantes. La pointe des Poulains, c’est surtout le début de la Côte Sauvage et la rencontre des vents dominants. D’un côté le bleu-vert transparent des eaux calmes qui invitent au plongeon, de l’autre les éclats d’écume revanchards de la mer démontée qui fait claquer son fouet sur les rochers insoumis. Le spectacle est impressionnant et l’on se prend à étendre les bras pour mieux sentir l’emprise du vent en colère.

Il faudra revenir à de prochaines vacances pour découvrir la partie Est de l’île.

Comments (2)

Un mardi sur Auray

Pas de ciré jaune sur nos frêles épaules, mais des vieux K-way habitués à la chose : il pleut sur Nantes, il pleut à Auray, il pleut sur la France. Il ne nous reste donc plus qu’à boire du chouchen, manger des galettes de pommes de terre et profiter du sourire radieux de notre hôtesse, dans la petite crêperie qui nous abrite. La vue n’est pas dégueulasse non plus par la fenêtre – et nos vêtements qui sèchent lentement, en ordre sur le radiateur.

Auray, de la crêperie de la place du pont Saint-Goustan

La ville est charmante mais la visite fut écourtée. Même chose à Carnac. Tant pis, notre bateau embarque bientôt pour Belle-Ile. La mer est agitée, les ventres se retournent collégialement mais tout le monde arrive à bon port. C’est l’heure de l’apéritif à l’auberge (une auberge formidable).

Laisser un commentaire

Un lundi dans le Golfe du Morbihan

Première journée bretonne entre franches averses et joli soleil.

Va chercher

Après une balade gourmande dans les ruelles de Vannes, nous faisons une pause sur la côte de Port-Blanc. Nous sommes dans le Golfe du Morbihan, cette « petite mer » qui prit forme dans les terres sous les longs pleurs des fées chassées de la forêt de Brocéliande.

Le soir, nous arrivons à Quiberon pour la découverte du sympathique monde des auberges de jeunesse françaises. L’auberge est assez simple, l’accueil plus que souriant, il est l’heure de dormir.

[La date de publication a été changée pour coller à « l’action »]

Laisser un commentaire