Archive for novembre, 2015

Cours #10 Lavis

Cours du 18/11/2015. Après la pause du mercredi 11 novembre, férié, le cours « Techniques de dessin » reprend avec une nouvelle exploration : le lavis. Il s’agit de dessiner au pinceau avec une encre très diluée.

Notre matériel reste simple : un pinceau de type Calligraphie (large, bombé mais pointe fine), un petit gobelet d’eau, un mouchoir, 1 récipient dans lequel on verse une petite quantité d’encre de la couleur de son choix : bleu, rouge, verte, noir, terre de sienne (un beau sepia). On commencera sur les habituelles feuilles d’imprimerie (papier journal d’imprimerie, lisse, qui boit peu l’eau), et l’on finira avec 2 feuilles épaisses pour aquarelle (boit beaucoup l’eau).

Diverses méthodes existent. Ici, on immerge le pinceau dans l’eau, suffisamment pour que les poils forment un ensemble uniforme, sans créneau. Eventuellement, on éponge avec le mouchoir. Puis on trempe la pointe dans l’encre et c’est parti.

Sur papier journal vierge d’imprimerie

Le premier coup de pinceau étonne : le trait est large et le papier boit rapidement (bien que ce papier absorbe en réalité fort peu, on le verra en passant au papier aquarelle).

20151118_fusain_1_DSCN6536

1e test au lavis (3 minutes)

20151118_fusain_2_DSCN6547_bis

2e test : 2 minutes

20151118_fusain_2_DSCN6548 20151118_fusain_2_DSCN6549

20151118_fusain_3_DSCN6539

3e série (30 secondes)

20151118_fusain_4_DSCN6545

papier journal (30sec)

20151118_fusain_3_DSCN6540 20151118_fusain_3_DSCN6541 20151118_fusain_3_DSCN6542 20151118_fusain_3_DSCN6543 20151118_fusain_3_DSCN6544 20151118_fusain_4_DSCN6546

Sur feuille à grain d’aquarelle

20151118_fusain_DSCN6528

5 minutes, lavis (papier aquarelle)

20151118_fusain_DSCN6530

20151118_fusain_5_DSCN6530_bis 20151118_fusain_5_DSCN6530-bis 20151118_fusain_5_DSCN6530-ter 20151118_fusain_6_1min_DSCN6533 20151118_fusain_7_30sec_DSCN6534

20151118_fusain_DSCN6532

10 minutes, lavis (papier aquarelle)

20151118_fusain_8_DSCN6531_bis 20151118_fusain_8_DSCN6531_ter

5 minutes, lavis (papier aquarelle)

Laisser un commentaire

Cours #9 Crayon et fusain

Cours du 4/11/2015. Chacun choisit son outil : pour moi, ce sera le crayon, avec lequel je pense me sentir plus à l’aise après les deux séances au fusain. On commence avec des exercices de pose de 1 minute ou 30 secondes.

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6515

poses d’1 ou 2 minutes (cf. chiffres)

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6514

(idem, 1 ou 2 minutes)

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6513

1 min ou 30 secondes

Pose longue à présent :

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6517

20 minutes, au crayon

Interlude : un mini dessin rapide de quelques secondes, sur 3 cm x 3 cm.

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6519

express (3cm)

Mouvement. Nouvel exercice : montrer un enchainement à travers 4 poses. L’idée est que l’observateur voit un mouvement unique découpé en 4 images. On peut choisir de placer les dessins à côté les uns des autres, ou bien en cercle, ou autre idée. Quelques interrogations dans la salle : quelle est la différence entre les exercices précédents ? on comprendra ensuite, en regardant les productions les plus réussies de la classe.

Enchainement de 4 poses d'1 minute

Enchainement de 4 poses d’1 minute

Grâce à l’observation des dessins des autres élèves, quelques bonnes idées se détachent : ajouter un lien physique entre les 4 dessins crée du mouvement et souligne la dynamique de l’enchainement des poses. Plus les dessins sont éloignés les uns des autres (comme sur le mien), moins on comprend la continuité et l’unité de la série de poses.

Certains ont tracé deux lignes; une au-dessus et une au-dessous de chaque visage pour les joindre ensemble — visages, ou bien les bras, un élément suffit. Un(e?) autre a rapproché les 4 dessins de sorte qu’il y ait toujours un point de contact (épaules, ou jambes, ou bras). L’effet est immédiat ! On voit bien un geste unique découpé en 4 temps.

On termine par une dernière pose longue de 15 minutes, en changeant d’outil : comme j’avais travaillé au crayon pour cette séance, j’ai donc repris le fusain pour ce dernier exercice.

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6508

15 minutes au fusain

20151104_coursfusain3-courscrayon_DSCN6508_planche

même planche, dans son intégralité

La seconde image présente un effet miroir : c’est tout bêtement parce que j’ai plié la feuille sans fixatif, avant de la ramener à la maison pour la prendre en photo. Le fusain graisse tout et se reproduit sur la surface de contact. Rien qu’en soufflant sur les parties noires, la poudre de charbon se répand… Le fixatif est donc impératif si on veut pouvoir déplacer les dessins (un vulgaire aérosol de type laque bon marché peut faire l’affaire).

Finalement, le fusain, c’est assez classe à utiliser !

Laisser un commentaire